Écrire | Se connecter

Accueil / Voyages / Namibie & Botswana

 

Namibie & Botswana

JPEG

Il m’aura fallu rencontrer quelques voyageurs, partager quelques expériences communes pour que je puisse envisager cette destination avant de me l’approprier et de m’y rendre. L’Afrique australe m’était alors inconnue et ces quelques amoureux, éperdus de cette région, ont su me transmettre leur passion. Je ne peux aujourd’hui que les en remercier. Ils se reconnaîtront sûrement.

Et voilà comment je me retrouve cette année, plongé d’abord dans l’immensité des terres namibiennes, dont la beauté n’est plus à démontrer (mais à vérifier), immergé ensuite dans une savane densément peuplée d’une faune époustouflante.

Bref, ici, le voyageur n’est pas dépaysé par une société quasi-inexistante - il s’agit des terres parmi les moins habitées au monde - mais par une nature en apparence vierge de tout exploit humain à la transformer. Ici, le voyageur se présente corps et âme itinérant.

Après coup

Lionne (Etosha) {JPEG}
Lionne (Etosha)

Enchanté... Tout simplement enchanté !

L’ivresse des grands espaces tout d’abord, avec des paysages à couper le souffle, à l’image de Sossusvlei et de ses dunes parmi les plus hautes du monde, des mille déserts que cette région présente et qui décrivent à chaque angle une allure et un jeu de couleurs à chaque fois plus envoûtant.

Une savane ensuite abondamment fournie en animaux sauvages de tout genre, dont la force tranquille remplit l’observateur d’émotions. D’une multitude de zèbres, d’antilopes, d’oiseaux, d’éléphants à des bestioles plus agressives telles que les lions, léopards, guépards, hippopotames, crocodiles et j’en passe, ce Nord austral comble les appétits les plus exigeants.

Un seul petit regret. Celui d’un manque de relations humaines (avec les autochtones) si chères à mon cœur. Le fait de partir en groupe a sûrement contribué pleinement à cette situation en restreignant mon esprit d’ouverture. Mais ça, il me fallait le prévoir avant. Seuls un budget plus important et/ou quelques semaines supplémentaires auraient pu me permettre de partir en solitaire et, à la fois de balayer une telle superficie et de m’immerger davantage dans la société en même temps. Et encore, rien n’est sûr.

Toujours est-il que je remercie l’agence « Vie Sauvage » pour sa disponibilité et ses compétences, ainsi que « Kiboko Adventures » pour ses prestations de qualité.

Sommaire du dossier


Publié le mercredi 25 mars 2009

 


RSS 2.0 | Crédits : Spip - Mootools
{(#TITRE|supprimer_numero|strtolower|strtr{àâäáîïíôöóùûüéèêëçñ ,aaaaiiiooouuueeeecn_}|replace{[^a-z0-9_:~\\\/\-],_})}
 

X

 

X

Contact

Contributeurs

Contacter le gestionnaire du site


Envoyer un message
Envoyer un message